Ignorer et passer au contenu

PARIS 2024 Dans la Roue de … Melveen Landerneau - Membre de l’équipe de France de vitesse

Homme fort de la piste française depuis maintenant plusieurs saisons, nous avons la chance d’accueillir Melveen Landerneau dans la famille Chef de File ! Et en cette année olympique, il n’a pas tardé à nous faire vibrer. La fusée martiniquaise obtient deux médailles de bronze, une sur les championnats de France de keirin et l’autre sur le championnat d’Europe du kilomètre. Dans l’optique de Paris 2024, nous prenons sa roue pour en connaître davantage sur son quotidien et son parcours.

Un sentiment de revanche ! L’ambiance olympique n’est pas une totale découverte pour lui. Après avoir goûté à cette atmosphère olympique lors des JO de Tokyo en 2021 en tant qu’athlète remplaçant, Melveen est plus que jamais déterminé à décrocher son billet pour Paris. Et cette fois en tant que titulaire. Encore plus dans cette équipe qui a toujours ramené une médaille en vitesse par équipes sur piste. Pour lui, et on le comprend, ces Jeux de Paris à domicile sont un véritable « objectif de carrière ». Plus que quelques mois avant d’épingler un dossard sur sa combinaison de l’équipe de France.

Quelques explications pour ceux qui ne connaissent pas la vitesse par équipes sur piste : 2 équipes de 3 coureurs (seulement 2 chez les femmes), dont 1 lanceur qui s’affrontent sur 3 tours de piste. Discipline très spectaculaire et surtout visuelle puisque les deux équipes partent sur les lignes diamétralement opposées du vélodrome. Le but étant très simple : finir avant l’autre l‘équipe. Et dans tout ça Melveen ? Si son ticket est validé, il aura le rôle clé de lanceur, celui de mettre dans de bons rails les deux autres wagons de l’équipe. Un rôle nouveau pour lui, mais qui l’enchante en tant que spécialiste du kilomètre. Pour cela, rien n’est laissé au hasard. Entre data analyse, séance tactique à la vidéo ou encore séances spécifiques sur le vélo et à la salle, Melveen est conditionné à la réussite. 

Mais avant cette échéance olympique, faisons un pas en arrière pour le présenter lui et son parcours. Classe 1997, c’est à l’âge de 8 ans que le sprinteur d’origine martiniquaise se prit de passion pour le cyclisme, presque sur un coup du destin : « Pour la petite histoire, mon grand frère faisait du vélo. Un jour mon entraînement de foot a été annulé, et je suis allé m'entraîner avec le club de mon frère. La passion a pris de suite. Je jonglais entre le foot et le vélo, il a fallu un jour faire un choix et je suis parti sur le cyclisme ». Puis la piste est arrivée, presque par … défaut : 

« On m’a presque forcé. Je me suis mis à la piste l’hiver, j’aimais pas du tout ça. J’avais le choix entre le cyclo-cross et la piste quand j’étais au Team 94. Le cyclo-cross c’était hors de question, donc la piste était la seule option. Mais ce n’est pas pour ça que je me faisais un plaisir d’y aller, loin de là ! Avec le temps, on a repéré mes qualités et je me suis pris au jeu… J’ai fait mes premiers championnats en cadet 2  de France où j’ai été double champion de France. Tout s’est ensuite très vite enchaîné puisque j’ai intégré le pôle olympique de Saint Quentin en Yvelines en 2017. »

C’est désormais un joli palmarès que compte Melveen. Dans sa penderie, plusieurs maillots de champion de France, un maillot de champion d’Europe du kilomètre (en 2022), mais aussi de nombreuses médailles à commencer par l’argent du championnat du monde à Saint Quentin en Yvelines en 2022 sur le kilomètre… On le connaissait passionné de sneakers mais il a aussi une belle passion pour les maillots de champions. Pour affronter cette année capitale, rien de mieux que de la débuter avec le sourire et de nouvelles médailles autour du cou : 

« À chaque fois que je suis au départ du kilomètre, il y a pas mal d’attentes. C’est une discipline qui demande beaucoup d’exigence. Cela ne pardonne pas lorsque l’on a pas les jambes. Ce qui était différent par rapport aux autres années, puisque je suis arrivée à Apeldoorn après de gros blocs d'entraînements. Je ne savais pas où j’en étais, ni sur ma forme, ni sur mes conditions. Finalement, la médaille de bronze est une très bonne surprise. Cela démontre surtout que le travail en amont a été effectué correctement. »

Quant au championnat de France début janvier, il n’y avait pas spécialement d’objectif. “Il faut le faire pour le faire”, surtout que les dates tombent assez mal à quelques jours des championnats d’Europe. Le résultat a eu très peu d’importance pour lui et son entourage. La tête et les jambes sont désormais rivés vers les dernières échéances avant Paris 2024. Un gros mois d'entraînement va débuter avant d'enchaîner deux manches de coupe du monde à Hong-Kong et au Canada. Qui elles seront sensibles pour le ticket olympique : 

« Il nous reste deux compétitions avant Paris 2024, ce sont deux dates clés pour la qualification et la line-up de l’équipe de France de sprint. La sélection sera connue fin avril. On a la chance que notre entraîneur soit le sélectionneur de l’équipe de France, nos performances à l'entraînement sont donc également primordiales. C’est sur la bonne voie. »

Place désormais aux prochains objectifs printaniers et ce fameux ticket olympique à décrocher ! Une chose est sûre, 2024 est l’année des frissons.



Nos partenaires ont du talent et ils méritent d’être mis en avant ! 

Merci à Melveen Landerneau membre de l’équipe de France de vitesse pour le temps accordé et à Wissem Jaubert pour les crédits photos.


Chef de File - Imaginer et designer des tenues de qualité supérieure pour te satisfaire et t’accompagner dans ta quête de style et de performance cycliste. N’hésite pas à nous suivre sur nos réseaux pour voir nos plus beaux maillots portés ou pour suivre les actualités de nos clubs partenaires.

Les derniers articles

Dans la Roue de … Fien Delbaere - coureuse professionnelle - Komugi Grand Est

Matinée brumeuse, vent frais du nord, petites routes aux pavés frappants… Il est l’heure, la cloche a retenti pour entamer l’une des meilleures périodes de l’année cycliste professionnelle, la saison...

Lire la suite
Dans la Roue de … Electa Gallezot - Crosswoman au SebMotoBikes CX Team

Nous ressentons déjà un peu de nostalgie à tourner la page de la saison de cyclo-cross 2023/24 ! Cette troisième année au côté de notre partenaire, le SebMotoBikes CX Team,...

Lire la suite
Dans la Roue de … Liv Wenzel - Crosswoman au SebMotoBikes CX Team

La saison de cyclo-cross 2023/24 vient officiellement de se terminer pour notre partenaire, le SebMotoBikes CX Team. L’occasion parfaite de revenir sur certains moments clés de l’hiver. Aujourd’hui nous prenons...

Lire la suite

Panier

Votre carte est actuellement vide.

Commencer à magasiner

Sélectionnez les options